Le classement 2019-2020 des meilleures écoles de commerce en quatre ou cinq ans post-bac de L'Etudiant offre quelques surprises. Bonne journée, Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *. Concernant le critère des chercheurs dont les travaux sont « les plus cités » sur une période de 10 ans, la méthode utilisée prend insuffisamment en compte la mobilité des chercheurs séniors, qui sont susceptibles d’avoir changé d’institution au cours de leur carrière[6], et elle est faussée par les biais culturels importants affectant les citations[13] (les Italiens citent les Italiens[14], etc.). Les universités anglo-saxonnes toujours en tête, mais des établissements français pointent leur nez : c'est ce qui ressort du classement de Shanghai, publié ce vendredi. Puis, nous avons classé les universités françaises en fonction du taux d’insertion professionnelle (au bout de 30 mois). Méthodologie du classement des fac de médecine françaises Ce palmarès des meilleures fac de médecine françaises est établi en fonction du taux de réussite à la fin de la première année en étude de médecine (incluant le taux de réussite en médecine, le taux de réussite en odontologie, le taux de réussite en pharmacie et enfin le taux de réussite dans la filière sage-femme). Le classement est très médiatisé en France[30],[31], contrairement à certains pays comme les États-Unis ou le Royaume-Uni dont les établissements sont pourtant très bien classés, et pousse la France à faire des choix qui vont à l’encontre de « l’esprit de service public », tels que la création de regroupements universitaires parfois artificiels, dans une logique de concurrence et de rationalisation économique[6],[23],[32], avec l'objectif clair de monter dans le classement[31],[33],[10],[34], mais sans que les effets de cette politique soient immédiatement détectables[26]. Le test de langue pour les écoles françaises comprend le DELF / DALF. Au début des années 2000, l'Université Jiao-tong de Shanghai cherche à élaborer un plan stratégique pour justifier les fonds publics versés pour qu'elle se hisse au niveau des meilleures universités internationales[1]. Le premier critère pour ce classement est l’égalité des chances. Le critère de productivité prend en compte le nombre d’équivalents temps plein du corps académique de chaque institution s'il a pu être déterminé. En sciences exactes, les journaux en langue autre que l'anglais ayant à peu près disparu, les revues recensées sont donc très majoritairement publiées en anglais, quel que soit leur pays d'édition (Amérique du nord, Europe, Japon). Ce classement, connu sous le nom de classement de Shanghai, est l'un des plus prestigieux au monde, et classe 1000 universités. Classement QS 2020 : les universités françaises à la peine Publié le 20/06/2019 (archive) La seizième édition du QS World University Rankings voit le jour ce mercredi. Paris-Saclay fait son entrée à la 14e place en 2020[27]. Du moins pour les quatre premiers du classement, qui restent inchangés. Le deuxième critère pour notre palmarès des universités françaises en 2020 est la réussite académique, grâce aux données des Notes Flash SIES publiées en février 2020 pour le grade master et en décembre 2019 pour le grade de licence. Quelque 250 universités s’y trouvent, représentant 43 pays du monde entier. Retrouvez-nous sur Instagram : @t.h.o.t.i.s ! Sur Parcoursup en 2019, c’est Paris 2 Panthéon Assas qui arrive en tête avec 1 place pour 29 candidatures déposées sur la plateforme. Classement 2020 des licences les plus attractives sur Parcoursup. À l’inverse, à l’Université de Guyane, seulement un étudiant sur dix obtient sa licence en trois ans. On ne peut s'en abstraire et nous devons donc gagner des places, ce qui n'est pas contraire à l'exigence d'excellence de l'université française », « nous sommes des pastilles vues de Shanghaï », « on peut dire qu’on continue avec ce système de rémunération [des chercheurs] mais alors il faut arrêter de dire qu’on va gagner des places dans le classement de Shanghai. Comme l'année dernière, l'Institut européen d'administration des affaires (INSEAD) — une école française — parvient à atteindre le podium. Parmi les universités classées au rang mondial, dix établissements français figurent dans le dernier top 300. Ne disposant que de deux collaborateurs, il va alors au plus simple, ne prenant en compte que des données accessibles par Internet et jugées objectives[2] : le nombre de prix Nobel et médailles Fields (pour les mathématiques), le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline, le nombre de publications dans les revues scientifiques Nature et Science et le nombre d'articles répertoriés dans deux bases de données d'articles scientifiques, l'une sur les sciences humaines, l'autre sur les sciences pures. Au contraire, selon l'ambassade de France en Chine : « [ce classement] trouve en effet un écho important chez les étudiants chinois, pour qui le prestige de l’université est déterminant car il fait partie des critères de recrutement professionnel en Chine. Classement QS mondial 2020 : seulement 3 universités françaises dans le top 100. C'est la mondialisation. Le classement des meilleures universités françaises selon QS Le classement QS est un des plus prestigieux à être publié chaque année, et l’édition 2021 est déjà sortie. On ne peut s'en abstraire et nous devons donc gagner des places, ce qui n'est pas contraire à l'exigence d'excellence de l'université française »[29]. De plus, le classement favorise les institutions anciennes, de grande taille, et les sciences dures (particulièrement la médecine et la biologie) au détriment des sciences sociales et du droit. L’influence réelle du classement de Shanghai sur les choix des étudiants fait l'objet de débats[23], alors qu'il pourrait s'agir d'un critère déterminant pour évaluer la pertinence d’un tel classement. », « La transformation de Paris-Sud en Paris-Saclay doit avoir comme conséquence de grimper dans différents classements, et en particulier dans le classement de Shanghai (Alain Sarfati, président de l'université Paris-Sud) », Par Adrien de Tricornot et Marine Miller, «, « Le classement de Shanghaï n’est pas fait pour mesurer la qualité des universités françaises », ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Pôles de recherche et d'enseignement supérieur, Times Higher Education, World University Rankings, prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel, Faut-il croire le classement de Shangaï ?. Cet argument de la montée dans les classements apparaît donc souvent au premier plan dans les présentations relatives aux nouveaux regroupements universitaires[29]. Comme tous les ans depuis 2003, l’organisation Shanghai Ranking Consultancy publie le classement des meilleures universités du monde. Les créateurs du classement soulignent eux-mêmes certaines de ses limites, notamment un biais en faveur des institutions de grande taille comme le sont celles des pays anglophones, ainsi que les difficultés à définir des indicateurs adéquats pour classer les universités spécialisées dans les sciences sociales[7]. Les Américains dominent une nouvelle fois le classement Shanghai des 500 meilleures universités au monde. Classée 72e des universités arabes, elle jouit d’une importante place du fait de sa position géographique. Ils ignorent les contraintes, très différentes selon les pays, que peuvent subir les institutions, et les ressources qu'elles consomment (exception faite de la taille du « corps académique », mais seulement si elle est connue)[6]. Voici le classement des personnalités préférées des Français en 2020 ! Cette méthode inclut les critères pondérés suivants: Les données brutes utilisées par les auteurs du classement restent confidentielles. Pour la France, il s'agit des données disponibles en open data sur le site du Ministère de l'Enseignement Supérieur. Billaut, Bouyssou et Vincke expliquent en quoi cela démontre que « les auteurs du classement sont tombés dans ces pièges élémentaires liés à la normalisation »[20] au point « qu'on ne peut pas conclure que s’améliorer sur un critère permet de monter dans le classement »[6]. 2020. Le professeur Nian Cai Liu, un chimiste travaillant pour cette université, établit un premier classement des universités en 2003[2], pour évaluer l’écart qui existait entre les universités chinoises et celles qui devaient servir de modèle[1]. ». À titre de comparaison, dans la même région, l’Université Paris 8 Vincennes Saint Denis attire beaucoup moins de lycéens au … Seules cinq universités françaises se positionnent dans le top 200 du classement Times Higher Education 2021 publié ce mercredi 2 septembre 2020. Le classement universitaire des universités mondiales par l'université Jiao Tong de Shanghai ou classement de Shanghai (appellation commune du Academic Ranking of World Universities en anglais, ou ARWU) est un classement des principales universités mondiales, établi par des chercheurs de l'université Jiao-tong de Shanghai en Chine. En 2013, lors d’une nouvelle publication du classement, la ministre de l’enseignement supérieur Geneviève Fioraso semblait indiquer un très léger changement de perspective vis-à-vis du classement : « Sans négliger les effets d'image et de visibilité que ces classements produisent, je me concentre plutôt sur la réussite des étudiants, l'introduction de l'anglais pour attirer des étrangers, l'incitation à multiplier les coopérations européennes[35] ». Classement de Shangai : les meilleures universités françaises en 2020 . L'objectif même de faire un tel classement n'est pas discuté, et les bonnes pratiques[21] sont oubliées: les institutions évaluées ne disposent pas des données leur permettant de comprendre comment elles l'ont été, et les auteurs n'anticipent pas la façon dont les institutions peuvent adapter leur comportement en réaction au système d’évaluation[6]. L'université Marchandisée, Classement de Shanghaï : un palmarès bousculé par l'Asie, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Classement_académique_des_universités_mondiales_par_l%27université_Jiao_Tong_de_Shanghai&oldid=178697701, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Nombre de prix Nobel et de médailles Fields parmi les chercheurs, Nombre de chercheurs les plus cités dans leurs disciplines pendant les dix dernières années, Performance académique au regard de la taille de l'institution. Le nombre de prix Nobel et médailles Fields dans une institution semble donc mesurer des réputations anciennes, et ne permet pas d'estimer la qualité actuelle de la recherche ou de l'enseignement dans cette institution[6]. C’est l’un ou c’est l’autre, c’est à nous de décider », « pour atteindre à la 26e place du fameux classement de Shanghai », « 13 % du potentiel de recherche français », « figurer parmi les plus grandes institutions universitaires mondiales », « Vous ne verrez rien sur la qualité des apprentissages, ni d’ailleurs sur l’emploi à la sortie. Le classement d’un établissement étant sensible à sa taille, il en a été souvent déduit qu'une façon de monter dans le classement était de regrouper des établissements, à moyen constants. Classée 19 fois dans le top 100 dont 6 fois dans le top 50 des meilleures universités mondiales et 1e université française dans 7 disciplines du classement de Shanghaï thématique 2020, l’Université Grenoble Alpes fait partie du peloton de tête des universités françaises. Découvre le classement de Iéseg dans notre palmarès 2021 des meilleurs Écoles de Commerce. L’université britannique d’Oxford se hisse à la première place devant le California Institute of Technology et l’université de Cambridge. Le Classement De Shanghai. Tout d’abord, nous avons repris l’attractivité des universités sur Linkedin, avec les données utilisées lors de notre classement 2020 des universités françaises sur le réseau social professionnel Linkedin. La France compte une poignée d'universités dans le top 100 du classement[25],[26] une vingtaine dans le top 500[8], et environ 35 dans le classement complet, étendu à 1000 universités à partir de l'année 2018. Le classement, dont les universités américaines occupent le haut[39], est devenu un élément du soft power américain[40]. Chaque année, l’université reste le choix de référence pour une majorité de lycéens au moment de Parcoursup. En reprenant les indicateurs de production des établissements de recherche universitaire (IPERU) établis par le Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (Hcéres), nous avons pu établir une hiérarchie des universités françaises en fonction du nombre de publications entre 2015 et 2017 dans les domaines suivants : biologie fondamentale, recherche médicale, biologie appliquée, chimie, physique, sciences de l’univers, sciences pour l’ingénieur, mathématiques, sciences humaines et sciences sociales. Le classement était l'une des motivations principales de la constitution des Pôles de recherche et d'enseignement supérieur (PRES). 2019. En 2020, l'établissement Paris-Saclay, créé en regroupant « 13 % du potentiel de recherche français » dans une seule université dans le but très clairement inscrit dans l’annexe du décret de « figurer parmi les plus grandes institutions universitaires mondiales », atteint la 14e place[27]. De fait, la publication des travaux de sciences humaines ne se fait donc pas majoritairement dans des revues internationales en langue anglaise et elle est, à ce titre, moins bien prise en compte par ce classement[13]. La somme pondérée des cinq indicateurs, divisée par le nombre d'enseignants-chercheurs (équivalent temps-plein). En nombre de publications, Sorbonne Université, l’Université Paris Saclay et l’Université de Paris forment le podium, même si, en matière d’impact à deux ans, le Hcéres place l’Université Savoie Mont Blanc en première position. Qui dit formation en communication, peut vouloir dire bac+2, comme bac+3 ou bac+5.Ainsi, il est intéressant de se pencher sur les classements des écoles de communication en fonction du diplôme proposé.Voici premièrement un classement des licences et bachelors en communication, et deuxièmement, un classement concernant des masters en communication. L’impact de ces éléments sur le résultat final n’est pas examiné. Le troisième critère retenu est la recherche universitaire. « sur la validité d’un indice qui fait varier la position d’une université de plus de 100 rangs par le seul fait d’attribuer à l’université de Berlin ou à l’université Humboldt le Prix Nobel d’Einstein obtenu en 1922 ». La plupart des critères sont obtenus par des comptages de prix ou de publications, qui favorisent les institutions de grande taille[15], ainsi, « big is made beautiful » (le gros est rendu beau)[16],[17]. Anthony Lattier et François-Xavier Rigaud. En sciences humaines et sociales par contre, la promotion de travaux se fait également lors de conférences ou dans des revues non anglo-saxonnes, et ce pour des raisons multiples (coût, accessibilité, pertinence, impact, etc.). Un prix Nobel obtenu par un professeur d'université français peut valoir deux fois moins qu'un Nobel obtenu par un professeur d'université américain ou britannique. Mais, la licence est une formation exigeante, où seulement 31,6% des étudiants obtiennent leur diplôme en trois ans. If two institutions were to merge, the very fact of merger would mean that the merged institution would do nearly twice as well as either of the individual institutions prior to merger, although nothing else had changed. Pour ce palmarès 2020, nous avons choisi de mettre en lumière cinq critères principaux : égalité des chances, réussite académique, recherche et publications, insertion professionnelle et rémunération, … C'est la mondialisation. Whereas in the case of the other rankings the results are adjusted to take account of the size of institutions, hardly any such adjustment is made by ARWU. Les auteurs coécrivants sont comptabilisés ainsi : 1 pour l'affiliation de l'auteur correspondant, 0,5 pour l'affiliation du premier auteur (deuxième auteur si l'affiliation du premier auteur est la même que l'affiliation de l'auteur correspondant ), 0,25 pour l'affiliation de l'auteur suivant, et 0,1 pour les affiliations des autres auteurs. World Rank Institution* Country/Region National/Regional Rank Total Score Score on Les principales alternatives au classement de Shanghaï sont le Times Higher Education, World University Rankings (THE-WUR) et le World University Rankings (ou "classement mondial des Universités", QS-WUR) (voir l'article Palmarès universitaires pour plus de détails)[41],[42]. Pour chaque université, nous avons comparé la réussite des étudiants en licence (en trois ans) et en master (en deux ans), le nombre de redoublements et le taux de sortie des étudiants de l’université sans diplôme. Pour rendre compte des différences et des spécificités universitaires, nous avons élaboré un classement avec cinq critères objectifs : égalité des chances, réussite académique, recherche et publications, insertion professionnelle et rémunération et attractivité de l’université. Le ratio de comparaison avec le salaire net médian régional permet de ne pas avantager les universités dans les grandes métropoles. Après sa publication en 2003, le classement est tout d'abord ignoré, puis critiqué, mais il aura un important impact mondial[3]. Mais puisque le CNRS et les autres organismes de recherche français n'apparaissent pas dans le classement Shanghaï, cela veut dire que « la moitié du bénéfice du prix ne profite à personne et s'évapore complètement » (Albert Fert[19]). Dans sa lettre de mission à Valérie Pécresse, alors ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Nicolas Sarkozy exigeait « l’amélioration du rang de nos établissements d’enseignement supérieur dans les classements internationaux, avec l’objectif de classer au moins deux établissements français parmi les 20 premiers et 10 parmi les 100 », ce qu'elle a réaffirmé en disant que « notre objectif est d’avoir dix universités françaises dans les cent premières de ce classement d’ici à 2012 »[31] (en 2012 elles étaient trois; elles n'étaient encore que cinq en 2020). Les critères U-Multirank, un classement exigeant. En outre, les livres, les chapitres dans des ouvrages collectifs ou encore les articles de vulgarisation scientifique, ne sont pas comptabilisés[12]. Philippe Mahrer explique ainsi que les pays disposant de nombreuses écoles ou universités de petite taille sont défavorisés dans le classement, de même que les universités, centres de recherche ou écoles travaillant en réseau comme c'est souvent le cas en Europe[18]. Mais l’essayiste Ryan Craig estime que les classements détournent les universités américaines de leurs étudiants[39]: « Vous ne verrez rien sur la qualité des apprentissages, ni d’ailleurs sur l’emploi à la sortie. French and American Students Respond, Hugo Harari-Kermadec. Une approche fondée sur l’aide multicritère à la décision, Big is (made) Beautiful : Some comments about the Shanghai ranking of world-class universities, Does the Shanghai Academic Ranking Really Matter? En dépit de toute rigueur, la normalisation des scores change chaque année sans que les poids des critères soient modifiés en conséquence. Save my name, email, and website in this browser for the next time I comment. Découvrez notre classement 2020 des facultés de droit. Pire : toutes les données sont aisément manipulables. Après les bonnes performances des universités françaises dans le classement thématique de Shanghai en juin, les résultats du classement global de Shanghai paru ce 15 août conforte la stratégie de regroupement universitaire mise en place à Grenoble. Institution. Même si les chiffres diffusés concernent remontent à trois ans en arrière, ils permettent toutefois d'obtenir une photographie du niveau des facultés de l'Hexagone. Par exemple, l’Université d’Angers, l’Université Paris Saclay et l’Université Lumière Lyon 2 ont les meilleurs taux de réussite en licence en trois ans. StuDocu 2020 : le classement des meilleures universités mondiales, notées par les étudiants 16 universités françaises au classement mondial U-Multirank Classement de Shanghai 2019 : … Trois universités françaises parmi les meilleures du monde. Tout d’abord, nous avons classé les universités en comparant le salaire net médian des diplômés (au bout de 30 mois) avec le salaire net médian régional. Une pondération décroissante est appliquée : 1 pour les lauréats postérieurs à 2011, 0,9 pour les lauréats de 2001-2010, 0,8 pour 1991-2000, et ainsi de suite jusqu'à 0,1 pour les lauréats de 1921-1930. Ecole Polytechnique. L’impact de ces éléments sur le résultat final n’est pas examiné. Ce critère ne mesure donc que très imparfaitement la capacité d’une institution à produire actuellement une recherche de fort impact[6]. Classement Shanghai 2020 : 4 universités françaises font leur entrée dans le Top 100 imprimer; Facebook ; Twitter; Le très attendu classement thématique de l’Université Jiao Tong de Shanghai vient d’être rendu public. Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Ce dernier point est tout particulièrement dénoncé (et mis en évidence) par le prix Nobel de physique Albert Fert[19]. Les auteurs de l'étude critique résument ainsi leur appréciation: « Les critères ont été choisis principalement sur la base de la disponibilité sur Internet des informations permettant de les renseigner, que chacun d’entre eux est lié de façon très approximative avec ce qu’il est censé mesurer et que leur évaluation fait intervenir des paramètres arbitraires et des microdécisions non documentées. Les universités françaises en progression au classement de Shanghai 2020 Comme toujours, ce sont les établissements américains qui dominent ce palmarès. À titre d’exemple, dans les universités Paul Valéry – Montpellier 3, Reims Champagne Ardenne (URCA) et Bretagne Occidentale (UBO), près de 45% des diplômés de master sont des étudiants boursiers. Le fameux classement de Shanghai pour 2020, qui sélectionne les meilleures universités dans le monde a démontré encore une fois cette année la suprématie des universités américaines et anglaises dans le monde universitaire, mais aussi il a fait émerger plusieurs universités françaises et même une université tunisienne.